Une gendarme sauve un bébé qui s’étouffe grâce à ses compétences en premiers soins

Alert Bay, Nanaimo

2021-09-03 14:14 HAP

Dossier nº 2021

Sam, Quinn, Amanda and Hanna  Cst Laforest with her children  Gendarme Laforest dans Alert Bay

Vous avez sauvé mon bébé , s’écria Amanda (prénom uniquement) à la gend. Denise Laforest, qui venait de pratiquer des manœuvres de RCR sur Hanna, la fille de 17 mois d’Amanda. L’incident a eu lieu vers 12 h 30 le lundi 30 août 2021 sur le bord de la route 19, entre Woss et Sayward, au nord de l’île de Vancouver.

La gendarme Laforest et son mari Owen avaient tous deux récemment été mutés de Nanaimo à Alert Bay. Denise se rendait à sa nouvelle demeure en voiture avec ses deux jeunes enfants, lorsque son attention a été détournée vers un véhicule qui s’était rapidement rangé sur le côté de la route. La gend. Laforest a vu un homme en sortir et tenir ce qui semblait être un bébé inerte. L’homme semblait être en état de panique.

D’instinct, la gend. Laforest, qui n’était pas de service, a fait demi-tour et est retournée vers l’homme et l’enfant.  Je lui ai dit que je savais donner les premiers soins et que je pouvais l’aider , explique la gend. Laforest. « Il m’a pratiquement lancé le bébé en me disant qu’elle s’étouffait et qu’elle ne pouvait pas respirer ».

La formation en secourisme de la gend. Laforest a pris le relais. Elle a dit à Sam, le père, d’appeler le 911 pendant qu’elle faisait une évaluation rapide. Elle a ensuite vérifié s’il y avait des blessures ou des blocages évidents, ce qui n’était pas le cas. Elle a réussi à trouver un pouls très faible et a immédiatement commencé à donner des coups dans le dos de l’enfant pour déloger ce qui l’étouffait. À son grand désarroi, l’enfant ne réagissait pas et la gendarme ne trouvait plus son pouls.

La gend. Laforest a entrepris des manœuvres de RCR, en faisant des allers-retours entre le bouche-à-bouche et les compressions thoraciques. Elle a continué pendant ce qui semblait être plusieurs minutes, jusqu’à ce que l’enfant, qui s’appelait Hanna, commence à avoir une respiration sifflante. Elle a réussi à retirer un petit débris de la bouche d’Hanna et peu après, Hanna a commencé à pleurer. « C’était le plus beau son que nous avions jamais entendu », a expliqué la gend. Laforest.

Pour compliquer les choses, il n’y avait pas de couverture cellulaire dans le secteur immédiat et le père d’Hanna n’a pas été en mesure de communiquer avec le service 911.

Il s’en est suivi de nombreuses accolades et larmes sincères. Amanda et Sam se sont rendus à Woss et ont trouvé une clinique de premiers soins pour faire évaluer Hanna. Ils se sont ensuite rendus à Campbell River, où Hanna a été admise à l’hôpital. Elle y est restée jusqu’à 19 h 30 ce soir-là, jusqu’à ce qu’elle reçoive son congé. Elle est sortie de l’hôpital en pleine santé.

Le gend. Laforest a appris qu’Amanda, Sam, Hanna et leur autre fille Quinn venaient d’arriver sur l’île de Vancouver par le traversier de Prince Rupert et qu’ils s’y rendaient pour visiter leur famille. Ils ont dit au gend. Laforest que la première chose qu’ils prévoyaient de faire à leur retour à Terrace était de s’inscrire à un cours de premiers soins d’urgence.

La gend. Laforest a souligné qu’elle avait récemment eu l’occasion de suivre un cours de recyclage sur les premiers soins d’urgence.  Sans ce cours de recyclage, ma formation n’aurait peut-être pas porté ses fruits et l’issue aurait pu être très différente , ajoute la gend. Laforest.
 

Diffusé par :

Gend. Gary O'Brien

Agent des relations avec les médias
GRC de Nanaimo
nanaimo.cb.rcmp-grc.gc.ca
303, rue Prideaux, Nanaimo (C.-B.) V9R 2N3
Bureau : 250-755-3257
Cellulaire : 250-713-0701
Télécopieur : 250-755-3238

Courriel : gary.obrien@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :